Cérémonies et rituels

Le MATATO

Prononcer Madadou. Aussi appelé Hutte de sudation ou Sweat Lodge.

Rite traditionnel des Premières Nations d’Amérique

La cérémonie du MATATO (mot algonquien qui signifie la rencontre des esprits) constitue, en essence, une pratique qui permet de se libérer (de comportements, d’attitudes ou d’émotions qui nuisent au bien-être et à la santé globale) avec l’aide des esprits bienfaisants. C’est un rite traditionnel des Premières Nations d’Amérique. Elle est aussi appelée Inipi chez les Sioux. En français on la désigne comme cérémonie de hutte de sudation. Le terme anglais est Sweat Lodge.

Cette cérémonie a lieu en nature, dans un site qui contient un espace de feu sacré et une hutte couverte pour donner la noirceur totale pendant l’étape de purification de la cérémonie. Chez nous, la porte de la hutte ouvre sur l’Est, la direction du soleil levant. Au centre de la hutte on retrouve un petite fosse creusée dans le sol pour y déposer les pierres rougies au feu. Ce sont elles, appelées les grands-parents, qui fourniront la chaleur qui nous aidera à laisser aller l’inutile avec l’aide des esprits.

À titre de grand-mère je me permets d’accueillir dans mes cérémonies les femmes qui sont dans leurs lunes.

Prochaines cérémonies

Samedi 9 mai – à Val-David dans les Laurentides, cérémonie de MATATO pour femmes en circuit fermé

Samedi 13 juin – à Saint-Maxime du Mont-Louis (Haute Gaspésie) cérémonie de MATATO pour femmes ouverte à tous

Samedi 20 juin – à Saint-Maxime du Mont-Louis (Haute Gaspésie) cérémonie de MATATO pour couples ouverte à tous

Samedi 27 juin – à Saint-Maxime du Mont-Louis (Haute Gaspésie) cérémonie de MATATO pour hommes ouverte à tous

Mercredi 15 juillet – à Saint-Maxime du Mont-Louis (Haute Gaspésie), cérémonie de MATATO mixte ouverte à tous

Mercredi 26 août – à Saint-Maxime du Mont-Louis (Haute Gaspésie), cérémonie de MATATO mixte ouverte à tous

Pour vous inscrire à une des cérémonies ouvertes à tous, veuillez communiquer avec Loumitea lou@loumitea.com ou Enok à enokchaman@gmail.com .

Sweat Lodge

Ici une grande hutte découverte pour accueillir des groupes de douze à seize personnes et une plus petite, couverte sur cette photo, pour quatre personnes au maximum que j’appelle hutte de guérison.

MATATO

Ici une hutte pour 12 à 16 personnes en train de se faire couvrir lors d’une préparation à une cérémonie de MATATO.

J’ai vécu l’expérience de cette cérémonie plusieurs fois au cours des dix ans pendant lesquels j’ai appris à pratiquer cette puissante «médecine» autochtone. J’ai vécu des MATATOK comme tel avec des meneurs et meneuses Anichnabek, Innus, Odjibwe, MicMacs, Attikameks, mais aussi avec des meneurs d’autres traditions dont une Mohawks, une Cree et des grands-mères mexicaines.

Mener une cérémonie est une grosse responsabilité. Je prie avant et lorsque le tout débute, je m’installe avec mes esprits, mes alliés spirituels et je les laisse travailler à travers moi. J’invite aussi d’autres esprits bienfaisants afin que chaque participant puisse mener à bien son travail personnel. C’est une belle histoire de coeur et d’âme avec les esprits compatissants.

Dans mes cérémonies, il y a du tambour, des chants, des visions, des visualisations et des silences. Tout cela pour entraîner des libérations qui s’accompagnent parfois de pleurs et de gémissements. La dernière partie de la cérémonie dans la hutte sert à apaiser les participants et à leur faire vivre une re-naissance.

La cérémonie débute avec un cercle de parole et se termine, plusieurs heures plus tard sur la fermeture du cercle suivie d’un repas communautaire.

Une personne de grande confiance garde le feu sacré et s’occupe de l’extérieur de la hutte pendant que nous sommes dedans. Cette personne s’occupe aussi des participants qui auraient besoin de sortir pendant la cérémonie. Ce rite n’est pas une prison ni une épreuve de force même si il peut nous mener à repousser nos limites physique et émotionnelles.

En ce qui me concerne, une personne en détresse que je n’arrive pas à rasséréner peut sortir pendant la cérémonie. Elle pourra prendre le temps de s’apaiser près du feu en compagnie de la personne qui garde le feu et entrer à nouveau lorsque la porte sera ouverte entre deux parties de la cérémonie si elle le désire.

Pour en savoir plus, consultez le blogue sur Le MATATO

Passage et vie courante

Plusieurs passages de la vie méritent d’être soulignées et même marqués par une cérémonie ou une célébration.

Ayant vécu plusieurs cérémonies de passage, je peux vous suggérer quelques avenues afin que vous marquiez ce moment dans votre communauté ou aller moi-même officier vos célébrations.

  • Cérémonie du nom (accueil du nouveau-né et offrande du placenta),
  • Cérémonie des Premiers pas (à un an environ),
  • Passage de la Puberté (filles),
  • Mariages,
  • Passage à l’âge de la grand-mère (Ménopause + 55 ans),
  • Retraite,
  • Mort,
  • Certaines personnes font aussi appel à moi pour préparer avec elles des quêtes de vision.

Lors de rassemblements spirituels de type chamanique, j’ai souvent effectué d’autres rites de la vie courante comme:

  • Cérémonies du Lever du soleil,
  • Cercle de parole,
  • Rituels pour occasions spéciales,
  • Rituels pour femmes,
  • Et autres.
Menu
X